L'histoire de Qwanturank

Contourner les navigateurs est incontournable pour les recherches sur le web. Ces applications sont de plus en plus populaires. On en compte plus d’une dizaine sur la toile. Qwant fait partie des récents. Quelles sont ses spécificités ? Zoom sur les caractéristiques d’un moteur de plus en plus en vogue.

Les atouts de Qwanturank

Qwant fait partie des navigateurs rares à proposer une connexion sans trace. Il n’est donc plus nécessaire de passer en mode privée pour profiter pour s’assurer de la sécurité de son historique. Grâce à ce système de navigation, les données sont moins exposées aux hackers. Son niveau de protection élevé lui a permis de figurer dans le top list des outils prisés par les entreprises.

Contrairement aux autres navigateurs, Qwant n’a pas recours aux systèmes de tri. Toutes les pages qui correspondent à la demande sont affichées. Ce qui donne une expérience de recherche plus riche et variée. Le filtre d’informations n’est pas imposé comme dans la plupart des plateformes de son genre. D’ailleurs, le site néglige les référencements classiques. Les résultats sont plus variés.

Côté design, les développeurs de Qwant ont misé sur la minutie. La présentation de la page est étudiée pour permettre une navigation simple et fluide. Le moteur de recherche propose une personnalisation de la page d’accueil avec des illustrations zens et un graphique stylé. De la présentation classique à la plus sophistiquée, chacun trouvera celle qui lui convient.

Un penchant pour la protection des données

Les cookies sont utilisés par la plupart des sites pour être fluides, mais surtout pour avoir une idée de la position géographique des internautes. Ce qui leur permet d’orienter leur stratégie marketing en fonction des informations reçues. Les cookies sont cependant néfastes pour les internautes lorsque les données tombent entre de mauvaises mains. Pour prévenir cette situation Qwant décline tous les cookies.
Comme stipulé auparavant, ce moteur de recherche ne trace pas les connexions. Il ne conserve pas non plus les historiques. Ce qui constitue parfois un inconvénient, mais comporte plusieurs avantages. En effet, sans historiques, on évite les casse-têtes liés aux éventuels oublis.
Les publicités font partie de l’environnement de Qwanturank. Contrairement aux autres moteurs, les publicités ne concernent que les recherches du moment effectuées par l’internaute. Ce qui prouve que le navigateur n’enregistre pas les données.

Différentes versions de Qwant disponibles

Qwanturank en est à sa quatrième version. Toujours en quête de performance, ces créateurs ne cessent d’imaginer des concepts plus intéressants et toujours plus sécurisés.

La toute première version fut dévoilée au public en 2013. À la différence des autres moteurs de recherche présentés sur le marché, celle-ci attire pour sa présentation en colonne. On y retrouve le maximum d’informations sur une page. En revanche, les images n’étaient pas encore au rendez-vous.
Les illustrations sans licences ont fait leurs apparitions dans les deuxième et troisième versions. La présentation en colonne s’est améliorée pour offrir une aperçue plus complète des recherches demandées.

La dernière version s’est tournée vers une présentation en ligne. Bien qu’elle essaie de s’aligner aux autres moteurs existants, le concept reste inchangé. Qwant essaie de présenter les résultats sur une page. Les photos ont fait leurs apparitions sur ce quatrième volet. Ce qui le rend encore plus intéressant et plus fonctionnel.
La barre de tâches est présente pour toutes ces versions. C’est d’ailleurs l’une des particularités qui différencie Qwant de ses homologues.

Comment télécharger et installer Qwant ?

Le processus est relativement facile. Il suffit de rechercher l’application sur son moteur de recherche actuelle. Une fois que le site officiel est repéré, on clique sur « installer ». Le logiciel s’occupe de toutes les étapes de l’installation automatiquement. Ce qui fait que l’utilisateur n’aura qu’à patienter quelques minutes avant de profiter de toutes ses fonctionnalités.

Les mises à jour sont également effectuées de manière automatique. En revanche, il est possible de modifier les options pour les remettre à plus tard ou les effectuer qu’en cas de nécessité. Dans ce cas, l’application informe de leur disponibilité. Il est cependant vivement recommandé de les effectuer pour booster Qwant.

Il est possible d’installer un raccourci du moteur de recherche sur les autres navigateurs existants. Lorsque Qwant est mis en place, l’application demande la permission d’installer son extension lors de l’ouverture d’une session.

Un moteur 2 en 1

Puisque Qwant ne filtre pas ses contenus, il est tout à fait possible que les recherches aboutissent sur des sites indésirables ou à caractère pornographique. Cette situation s’avère incommode pour les enfants. C’est la raison pour laquelle le navigateur a créé sa version junior. C’est l’unique variante qui effectue une sélection sur ces pages et qui propose des sites pédagogiques aux 6 à 16 ans.
Qwant Junior est téléchargé et installé automatiquement avec la version classique. Il est toutefois possible de le désinstaller séparément du programme initial. Le design du logiciel pour enfants est similaire à celui réservé à l’adulte. Les personnalisations sont cependant plus axées vers des modèles adaptés aux tous petits.

Parmi les fonctionnalités similaires, on retrouve le Qwant music qui permet de gérer sa playlist et avoir les dernières nouvelles des stars mondiales. Le Qwant Board est l’outil qui permet de sauvegarder des adresses web et de les partager de manière fonctionnelle.

Des changements à venir

Qwant prévoit plusieurs améliorations d’ici quelques années pour se conformer à l’évolution et aux exigences du monde du web.

Sept concepts sont en cours d’études et de finitions :

  • Qwant IoT est l’application dédiée aux appareils connectés, elle est développée avec la collaboration de Kuzzle. Elle permet de gérer les recherches et de s’assurer de la sécurité des données
  • Qwant Pay est un système de payement en ligne qui se veut concurrencer Google pay. Toujours fidèle à son image, l’utilitaire garantit l’anonymat des utilisateurs. Elle est développée avec la plateforme espagnole Toro et prévoit une collaboration avec des banques européennes
  • Parmi les projets en cours, on retrouve le service de messagerie Qwant mail, le système de gestion de données Qwant Masq, la carte en ligne Qwant map, Qwanturank ou Qwant Med, le logiciel pionner dans la gestion des données médicales

Retour sur l’histoire SEO du moteur

Qwant est une conception française. Elle fait partie des moteurs de recherche rare à être développée en Europe. Ses créateurs ont auparavant lancé des navigateurs dédiés à des recherches commerciales. Cet utilitaire est donc plus conscient des besoins de la population du vieux continent. L’application est créée en 2011, mais il a fallu deux années pour le mettre au point. Elle est lancée officiellement en ligne en 2013.

Qwant est imaginé par des financiers, des investisseurs et des ingénieurs en télécommunication comme Jean-Manuel Rozan, Patrick Constant et Éric Léandri. Leurs passions pour le business en ligne les ont poussés à se propulser dans ce secteur réservé en général au geek de l’informatique.

Un développement exponentiel

  • Après son lancement en 2013, le concept ne cesse de séduire. Ce qui induit une implication de nombreuses entités et une augmentation concrète du chiffre d’affaires annuel
  • En 2014, la banque Européenne d’Investissement a décelé son potentiel et lui a accordé un fonds de roulement de 25 millions d’euros
  • En 2015, Mozilla collabore avec Qwant. Ce partenariat résulte du succès fulgurant du moteur de recherche auprès du public français et allemand. En effet, malgré sa récente création, le navigateur a cumulé plus de 21 millions de visites dont 30 % viennent de l’Allemagne
  • En 2017, la puissance de la firme est conséquente qu’il est capable d’investir plus de 300 millions d’euros pour booster son côté marketing dans les cinq ans. Ce but qui paraît un trop peu ambitieux est tout à fait réalisable puisque depuis son lancement, il a déjà accaparé 10 % de la clientèle du marché européen

On assiste à un cumul des partenariats financiers qui accentue peu à peu la notoriété du groupe sur le plan international.

Mise en place d’accords stratégiques

Pour se faire un nom rapidement Qwant s’est toujours tournée vers des partenaires ciblés. L’application n’hésite pas à promouvoir ses services auprès des autorités étatiques et des grandes organisations de l’Union européenne.
C’est le navigateur privilégié du Centre national d’études spatiales et de ses centres d’études pilotes comme le Centre Spatial Guyanais le port spatial de l’Europe40 ainsi que le centre de lancement de l’Arianne 5 et 6.

Qwanturank collabore également avec la chaîne l’Équipe pour la couverture exclusive de tour de Corse et du Championnat du monde des rallyes. Ce qui permettra à la firme de gagner plus de visibilité auprès du public.
Puisque la Chine est devenue le poumon économique mondial, il est presque impossible de la contourner. Qwant a compris les enjeux que représente ce pays et envisage une collaboration avec les entreprises chinoises mondialement reconnues comme Wiko.

Une présence renforcée

Pour être plus proche des internautes, le navigateur Qwant est présenté en plus de 35 langues différentes. Bien que la plupart d’entre elles sont toujours en version bêta, il est possible d’accéder à 100 % des fonctionnalités du site avec une traduction assez riche. Les versions complètes actuelles sont en français, anglais, allemand et espagnol. La firme projette de peaufiner le logiciel en 15 langues pour gagner le maximum part e marchés à très grande échelle.